Respirer….

Le bonheur c’est de savoir apprécier les choses simples de la vie comme prendre un grand bol d’oxygène en pleine nature, loin des particules fines, émissions de CO2 et autres pollutions propre à notre monde urbanisé. Invitation…

Là-haut sur le toit du Jura

Niché à 1 148m d’altitude, sur les hauteurs du massif du Jura, le chalet d’alpage la petite Echelle semble tout droit sorti d’un conte de fées aux accents montagnard. On vient y dormir et y manger une cuisine simple et traditionnelle à l’image de l’environnement local fait de sapins, de massifs arrondis qui au fil des saisons passent du vert éclatant au blanc immaculé.

Bonheurs en plus, pas loin:

  • Contempler le superbe panorama à 360° sur la chaîne des Alpes depuis le sommet du Mont d’Or

  • Faire à pied le tour du lac Saint Point, le 3e plus grand lac  naturel de France farouchement préservé.

  • Visiter le château de Joux et apprendre qu’ici l’un des pionniers de la lutte pour l’abolition de l’esclavage, Toussaint Louverture y a été emprisonné.

En savoir plus

Là-haut sur le toit des Vosges

A quelques kilomètres du centre-ville de Belfort et de sa gare TGV s’ouvre le meilleur de la montagne, promesse d’air pur et de superbes paysages rehaussés de cette fameuse « ligne bleue des Vosges » consacrée par Jules Ferry. C’est sans doute au Ballon d’Alsace, sommet culminant à 1 247m qu’on pourra pleinement profiter de la vue et contempler à loisir cette ligne d’horizon qui se profile dans un flou bleuté.

Bonheurs en plus, pas loin:

  • Arpenter le sentier familial de découverte du Ballon d’Alsace qui permet en 1H (4km) de comprendre toutes les richesses de ce balcon naturel et stratégique autrefois âprement disputé.

  • Aller saluer la ville de Belfort, son lion colossal, ses fortifications signées Vauban.

  • Prolonger l’effet vacances et tremper ses pieds dans l’eau du lac de Malsaucy.

En savoir plus

Là-Haut sur le toit du Morvan

Point culminant ? Le Haut-Folin. Altitude ? 901m. Voilà qui pourrait faire sourire les alpinistes chevronnés mais qui devrait ravir le voyageur tranquille qui ne cherche pas dans la marche une course à l’exploit mais plutôt l’occasion de se mettre en chemin avec en ligne de mire le goût de la liberté et du grand air.

Bonheurs en plus, pas loin:

  • Fouler la terre de nos ancêtres gaulois et tout apprendre sur l’ancienne ville fortifiée gauloise au site archéologique & musée de Bibracte

  • A quelques kilomètres de là, goûtez à un “bien bon bonbon”, l’un des premiers de France, l’anis de Flavigny à Flavigny-sur-Ozerain

  • A cheval, à pied ou en VTT, parcourez les multiples sentiers de randonnées qui vous plongeront au coeur d’une nature intacte et préservée.

En savoir plus

Ecouter le silence….

De toutes les nuisances quotidiennes que nous subissons, le bruit est sans doute la pire de toute. Alors “Écouter le silence” peut sembler une bien étrange idée, et pourtant… Imaginez vous au bord d’un lac en fin journée, avec juste le clapotis de l’eau, une brise d’été soufflant dans les feuilles… Et rien d’autre. Alors, l’idée vous parait toujours aussi étrange ?

Colline de Vézelay

Des lieux où se ressourcer, s’isoler, nous en connaissons tous… Mais il y a des lieux uniques, où le poids du passé impose le respect. La puissance qui s’en dégagent n’a d’équivalent que la sensation de liberté qu’ils procurent. Vézelay fait partie de ces lieux. Au pied de la majestueuse basilique, l’ouverture sur les étendues vertes du Morvan renvoie au visiteur une sensation de calme et de sérénité hors du temps.

Bonheurs en plus, pas loin:

  • Découvrir Avallon, ville fortifiée par Vauban aux portes du Morvan

  • Monter sur le double pont de Pierre-perthuis, point de vue idéal sur un Morvan à 360°.

  • Visiter les Faïenceries d’Art Colas, à Clamecy et Vézelay, où se mélange la passion et le savoir-faire des Maîtres Faïenciers depuis le XVIIIème siècle.

En savoir plus

Abbaye de Reigny

De nos jours, écouter le silence, c’est un plaisir rare… Mais il reste quelques endroits, un peu atypique qui le permettent. Et quoi de mieux qu’une abbaye pour ça ? Rassurez-vous, nous n’allons pas vous demander d’entrer dans les Ordres pour y avoir accès. Les 300 moines Cisterciens qui l’occupait au Moyen-âge l’ont à présent désertée pour vous permettre d’y passer un séjour des plus reposant.

Bonheurs en plus, pas loin:

  • Visiter les grottes d’Arcy sur Cure (11 grottes au total), vestige de la préhistoire datant de 33.000 ans avant notre ère.

  • Se balader le long de la Cure, sur des chemins forestiers entre arbres centenaires et cours d’eau tumultueux.

  • Découvrir les caves de Bailly creusées à même la roche, berceau de l’AOC Crémant de Bourgogne. Une visite exceptionnelle de caves comme vous n’en avez jamais vu.

En savoir plus

Se ressourcer….

C’est dans l’air du temps : on rêve de parenthèse bien-être, de quiétude et de repos loin du tumulte quotidien. Qu’à cela ne tienne, en Bourgogne-Franche-Comté, les thermes de Salins-les-Bains et luxeuil-les-Bains vous invitent à buller…tout simplement

Thermes romains à Luxeuil-les-Bains

Déjà sous l’antiquité, les romains ne s’y étaient pas trompés. Ce sont eux qui édifièrent les premiers thermes pour la détente et le bain.  A votre tour de profiter des bienfaits millénaires des sources d’eaux chaudes riches en oligoéléments. Vous vous sentez déjà mieux non ?

Bonheurs en plus, pas loin:

  • Se croire au canada dans la région des Mille Etangs

  • Quitter son peignoir et enfiler sa tenue de ville pour découvrir Luxeuil-les-Bains, cité de grès rose pleine de charme.

  • Se retrouver au milieu des cerisiers puis pousser la porte de l’Ecomusée de la cerise pour vivre de l’intérieur la saga du Kirsch

En savoir plus

La mer Morte à Salins-les-Bains

L’or blanc du Jura, longtemps source de richesse pour la région, est aujourd’hui votre allié detox et beauté le tout dans un cadre entièrement rénové de 2800m2 lumineux et zen. Au programme : les traditionnels jacuzzis, hammam, massages mais aussi et surtout des sources d’eau salées réputées plus denses en sel minéraux que la Mer Morte. Ça donne envie d’y plonger !

Bonheurs en plus, pas loin :

  • Remonter le fil rouge de l’or blanc du jura au musée du sel, à la Grande Saline puis à la Saline Royale toutes deux classées au patrimoine mondial de l’Unesco

  • Faire une petite incursion dans le vignoble jurassien situé à une poignée de kilomètres

  • Se dégourdir les jambes sur les chemins de randonnée et voir les parapentes décoller au Mont Poupet.

En savoir plus