Si les châteaux de Bourgogne-Franche-Comté manquaient de princesses ou de chevaliers, seriez-vous prêt(e) à prendre le rôle, le temps d’un week-end ?

Château de Châteauneuf-en-Auxois

Châteauneuf, c’est d’abord,  une architecture qui fait rêver. Dès votre arrivée dans la cour, vous voici au Moyen Age, face à un bastion militaire du temps des ducs de Bourgogne. Puis une porte se pousse, et alors c’est la surprise : comme un saut dans le temps, vous passez d’une ambiance grandiose créée par les décors du 15e siècle au calme d’un salon du 18e siècle. Comme un gardien bienveillant du canal de Bourgogne, le château s’impose aussi comme phare de la culture régionale.

En savoir plus

Château de Bussy-Rabutin

Voici un château qui illustre parfaitement le concept de jardin à la française (qui a d’ailleurs été labellisé au titre de “Jardin remarquable”). Tout y est millimétré, précis, sans fausses notes. Qu’il s’agisse du labyrinthe de verdure ou des allées en étoiles, rien ne sort du cadre. Ce qui est d’ailleurs presque étonnant quand on connaît l’histoire de son propriétaire de l’époque ! En effet, le comte Roger de Bussy-Rabutin a fini par être chassé de la cour du roi Louis XIV pour avoir dévoilé… quelques anecdotes croustillantes sur les galanteries de ses contemporains. Déjà à cette époque, la “presse à scandale” faisait des ravages…

En savoir plus

Château d’Ancy-le-Franc

Voici un château qui n’a pas eu la reconnaissance qu’il mérite. Pas de chance pour lui, le château de Fontainebleau fut construit à la même période. Et pourtant, ce palais à des arguments à faire valoir ! Construit en pierre blanche par l’architecte de François 1er, le soleil s’accroche à lui pour en faire ressortir les moindre détails, avec une sensation de pureté qu’il sera bien compliqué de retrouver ailleurs ! Et à l’intérieur, même tableau (sans mauvais jeu de mots)… La galerie de fresques murales n’a rien à envier à celle de Fontainebleau.

En savoir plus

Château de Ray-sur-Saône

De loin, avec ses deux grosses tours médiévales et sa position stratégique en surplomb de la rivière, on comprend instantanément que ce château était là avant tout pour défendre et surveiller. De près, c’est une toute autre ambiance qui se dégage. Bienvenue pour une balade bucolique au milieu d’un immense parc de 8 hectares plantés d’essence rares. A l’intérieur, comme tout château qui se respecte, les trésors se succèdent dont certains sont plutôt inattendus comme ce sabre ayant appartenu à Napoléon 1er ou ces tenues de chasse à courre. Petit conseil, prévoyez les vélos pour poursuivre la balade sur la véloroute en bord de Saône et profiter de la vue panoramique sur le château, le village classé de Ray-sur-Saône et son clocher comtois. Un vrai tableau !

En savoir plus

Château de Couches

Digne représentant du Moyen-âge, le château de Couches a su traverser les âges avec brio. Et il le prouve encore, avec des initiatives pour le moins originales…Toute l’année, des ateliers, des jeux numériques, des chasses au trésor, des jeux de plein air… Ici les enfants sont les rois (ou les chevaliers, ou les princesses… à eux de choisir). Et en attendant, les parents feront une petite visite des lieux, entre tour maîtresse, chapelle, et jardins qui accueillent de charmants animaux en buis… ou s’offriront une dégustation de vins des côtes du couchois. A la fin de la journée, ça devrait être plutôt calme dans la voiture sur le chemin du retour !

En savoir plus

Musées Albert et Félicie Demard

Témoigner de la vie paysanne dans un immense château… Un pari plutôt audacieux mais réussi au musée des Arts et Traditions Populaires de Champlitte. On franchit une splendide façade Renaissance pour ensuite plonger dans la vie quotidienne et les métiers des fermes d’autrefois (fin du XIXe Siècle) : vannerie, métiers du pain, sabotier, repasseuse etc. Une collection assez inouïe rassemblée ici grâce à un homme, Albert Demard, passionné par le mode de vie simple et authentique de ses aïeux. Cette plongée dans le passé ne saurait être complète sans un tour au musée des Arts et Techniques, œuvre du fils d’Albert Demard, qui offre une belle leçon sur l’impact des inventions du XXe (machine à vapeur, électricité…) sur l’industrie et l’artisanat.

En savoir plus

Château Pierre de Bresse

3 visites pour le prix d’une seule ! En effet, le château Pierre de Bresse à la particularité d’être séparé en 2 ensembles. D’un côté les communs, de l’autre la maison seigneuriale. Et entre les deux ? De l’eau… et un robuste pont en pierre (passer de l’un à l’autre à la nage, non merci ! :o). Et la 3ème visite nous direz vous… Et bien il s’agit de celle de l’écomusée de la Bresse bourguignonne, hébergé actuellement au sein du château lui-même. Et pour vous donner le goût du mystère, une petite anecdote sur ce château… Un drame passionnel s’y est déroulé en l’an 1809. Trouvez la stèle pour en savoir plus !

En savoir plus

Château d’Oricourt

Les croisades, les chevaliers, les saltimbanques, incontestablement le Moyen-Age nourrit notre imaginaire et des fois on se verrait bien revivre le film « les Visiteurs » mais à l’envers. Pour le décor, on a ce qu’il vous faut ! Rendez-vous dans le petit village d’Oricourt et son château où justement on a failli tourner la suite de la célèbre comédie, c’est dire ! En fait, pour tout vous dire, tout y est ! Deux hautes tours carrées cernées de fossés, un colombier, un puit, une enceinte fortifiée et un corps de logis remanié au XVe Siècle par le chancelier de Bourgogne Nicolas Rolin qui eut le bon goût d’ajouter quelques éléments de décor Renaissance. Il ne manque plus que vous et votre famille pour assurer la figuration dans ce bel ensemble médiéval (un des mieux conservé de la région) ! Alors qui pour tenir le rôle de Jacquouille la Fripouille?

En savoir plus

Château de Brancion

Brancion porte en ses murs toute l’histoire tumultueuse que l’on peut attendre d’un château fort : il a connu de puissants seigneurs mais aussi des conflits (en particuliers avec les moines de Cluny qui convoitaient eux aussi le pouvoir localement et au-delà !), des batailles et des pillages qui laisseront sans surprise, de profondes séquelles. Mais Brancion n’a pas dit son dernier mot. Grâce à une poignée de passionnés (les propriétaires dans les années 70 puis une association dans les années 2000) la forteresse retrouve aujourd’hui toute sa superbe ! Travaux de restauration, programme d’animation, ouverture au public. Tous ces efforts payent car aujourd’hui à Brancion ce n’est pas une, pas deux mais trois découvertes qui vous attendent : le château bien entendu mais aussi le joli village médiéval qui l’entoure et enfin les multiples panoramas car l’autre bonne nouvelle c’est que tout cet ensemble est idéalement installé …. en hauteur.

En savoir plus