Vezelay

Vézelay

En arrivant à Vézelay, celle qu’on surnomme la « colline éternelle », la première chose à laquelle on pense, c’est qu’il va falloir grimper ! Et puis, chemin faisant, happé par ces rues pavées qui ont vu converger depuis  1000 ans des pèlerins venus de toute l’Europe mais aussi défiler Bourvil et De Funès dans leur « Grande Vadrouille », on arrive finalement au pied de la basilique sans s’en rendre compte. Et là… Waouh… On se dit que ça méritait ce petit effort ! Rien d’étonnant à ce que ce monument de la chrétienté, chef d’œuvre de l’art médiéval magnifiquement restauré par Viollet-le-Duc au XIXème siècle, soit inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sans parler de la vue sur le Morvan qui s’ouvre à vous. Inoubliable !

En savoir plus

Fortifications Vauban à Besançon

Et si vous remontiez le temps jusqu’au 17è siècle, à la rencontre de Vauban, illustre ingénieur militaire, architecte du Roi Soleil. Bien qu’il compte en France plus de 160 places fortes à son actif, c’est à Besançon avec la Citadelle qu’il édifie l’une de ses plus belles réalisations, aujourd’hui reconnue pour sa valeur universelle exceptionnelle. Pour une version dépoussiérée et vivante de ce grand bâtisseur et de son époque, remisez votre manuel d’histoire au placard et partez à l’assaut de la Citadelle de Besançon, inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des fortifications de Vauban (avec 12 autres sites repartis dans toute la France) ! Balade sur les remparts pour des panoramas à couper le souffle, spectacle multimédia immersif, découverte interactive des lieux téléphone portable en main ou encore visite animée en compagnie de Mr. De Vauban lui-même !

En savoir plus
Citadelle de Besancon ©CRT Bourgogne Franche-Comte - Eric Chatelain

Abbaye de Fontenay

Il y a des sites qui, sans trop savoir pourquoi, dégage un petit quelque chose de particulier, comme une impression de solennité et de calme. Et bien l’abbaye de Fontenay fait partie de ces sites… Mais par contre, on sait parfaitement pourquoi ! :o) Presque 900 ans d’histoire lui ont forgé un sacré caractère. Elle a survécu aux guerres, aux croisades, à la révolution… Non sans mal et à force de sacrifices (notamment la destruction du réfectoire par les moines, qui ne pouvaient l’entretenir), elle est toujours là, prête à vous accueillir, auréolée de son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO !

En savoir plus

Saline royale d’Arc-et-Senans

Puissante, troublante, l’atmosphère de la Saline Royale d’Arc et Senans, construite de 1775 à 1779, est incontestablement singulière et ne laisse pas indifférent celui qui pour la première fois pénètre dans son enceinte. Est-ce le fait de cette disposition des 11 bâtiments en demi-cercle, de leur parfaite symétrie ou de la lumière qui anime les reliefs impressionnants des façades ? Sans doute de tout cela à la fois. Ainsi se trouve pleinement accompli le dessein de Ledoux : « concevoir une architecture capable d’émouvoir et de parler au sens ». Cette architecture exceptionnelle, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1982, est pourtant une usine destinée à la production du sel. Un temple de l’industrie qui a servi de support au rêve de Ledoux d’y installer une ville idéale. Les musées, les expositions et le festival des jardins en saison en font un lieu de visite incontournable.

En savoir plus
Saline-Royale d'Arc et Senans - UNESCO - ©Saline Royale-
Salins-les-Bains (Maxime COQUARD - Elisa DETREZ @Bestjobers CRT Bourgogne-Franche-Comté)

Grande saline de Salins-les-Bains

Salins-les-Bains a beau être très éloignée de la mer, l’eau salée coule à flot dans ses profondeurs ! Elle est à l’origine d’une exploitation et d’un vaste commerce de l’Or Blanc qui a perduré pendant 1200 ans. Cette activité a laissé dans la ville un patrimoine qui ne manque pas de sel avec la Grande Saline classée au patrimoine de l’UNESCO en 2009. Ne manquez pas d’arpenter son immense galerie souterraine complétée par un fascinant site qui explique les techniques de captage et de production du sel. Ne manquez pas notamment la poêle à sel qui est la dernière de France !

En savoir plus

Église et prieuré de La Charité-sur-Loire

Si nous pouvons encore en profiter de nos jours, c’est parce qu’un homme s’est mis en travers des projets du Roi de France : Prosper Mérimée. En effet, le site était destiné à être démoli car il se trouvait pile sur le tracé d’une voie royale allant de Paris à Nevers ! Mais ça, c’était sans compter la pugnacité du célèbre écrivain. Il s’est battu tant et si bien que le projet fut finalement abandonné. Aujourd’hui, l’église est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Quant au prieuré depuis peu restauré, il abrite la Cité du Mot où la mise en valeur du patrimoine croise la culture, l’éducation, le lien social et le tourisme avec pour devise :  « le mot sous toutes ses formes » !

 

En savoir plus

Les Climats du vignoble Bourgogne

Bernard Pivot a eu la phrase juste pour parler des climats de Bourgogne : “En Bourgogne, quand on parle de climats, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre”. Mais finalement, qu’est-ce que c’est ce fameux “climat” bourguignon ? Et bien, comme vous vous en doutiez, rien à voir avec la météo ! Les Climats de Bourgogne, ce sont des parcelles de vignes, précisément délimitées et nommées depuis plusieurs siècles. Chacun des 1247 Climats, pourtant situés les uns à côté des autres, produit un vin au goût unique ! Cette mosaïque de crus et de vignes a donné naissance à un paysage exceptionnel et à un patrimoine unique, à parcourir dans le vignoble des Côtes de Beaune et de Nuits, et dans les villes et villages viticoles de Dijon au sud de Beaune. C’est ce qui vaut aux Climats d’être le modèle de viticulture de terroir dans le monde !

 

En savoir plus

Sites palafittiques de Chalain et Clairvaux

Un lac aux eaux poissonneuses, de vastes forêts giboyeuses et riches de bois de construction, un climat favorable à l’agriculture. Incontestablement les lacs de Chalain et Clairvaux réunissaient toutes les conditions pour que nos ancêtres s’y installent. C’est du reste ce qu’ils ont fait en construisant des villages sur pilotis au bord des deux lacs. Que reste-t-il de cette occupation vieille de  5000 à 500 avant J.C ?  Et bien une foultitude de matériel (objets, textiles, poteaux, pirogues et même des restes de graines ou de fruits !) qui ailleurs aurait disparu naturellement. Mais à Chalain et Clairvaux tout comme dans 111 sites palafittiques (mot un peu compliqué pour designer des sites préhistoriques sur pilotis) recensés dans et autour des Alpes, l’eau a permis une étonnante conservation de ces différents restes archéologiques. Une mine d’or (gorgé d’eau) pour les archéologues qui bénéficient ainsi de témoignages rares sur la vie dans les villages des 1ers pécheurs et agriculteurs. Voilà qui justifie amplement son inscription au patrimoine mondial de l’Humanité

En savoir plus

Le Corbusier: chapelle Notre-Dame-Du-Haut de Ronchamp

Un immense vaisseau posé sur une colline entourée de forêt… Telle est la première impression quand on découvre la Chapelle Notre-Dame-du-Haut. Et puis on prend le temps de flâner et progressivement on découvre tout ce qui fait l’originalité de cet édifice: omniprésence du béton, généreuse courbes blanches, décidément cet édifice religieux ne ressemble à aucun autre et à de quoi surprendre les visiteurs. Cette architecture religieuse révolutionnaire a été inscrite au patrimoine de l’Humanité (avec 16 autres sites) au titre de l’œuvre architecturale de Le Corbusier et de sa « contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne »

En savoir plus